Les dessous d’Eh! Ma culotte!

Ou qu’est ce qu’une fabrication « artisanale et responsable »

Les Eh! Ma culotte! sont fabriquées à la main dans mon atelier ardéchois (attention à la main ne veut pas dire sans machine à coudre!). Ce sont soit des pièces uniques, soit de toutes petites séries. Plutôt que de dessiner un modèle et de chercher les matériaux adéquats, mes créations sont inspirées par ce que j’ai sous la main : un imprimé de T-Shirt qui me plait, un nouveau type d’élastique…

J’aime beaucoup l’idée de détourner des vêtements (parfois très kitch!) qui ont été donnés quasiment neufs par leur ancien propriétaire. Mais ce procédé me limite à deux ou trois sous-vêtements similaires, c’est pourquoi j’achète également du jersey de coton bio. Il me permet de faire de petites séries, mais même dans ce cas j’aime varier les modèles pour ne pas m’ennuyer!

Pour lutter contre le gaspillage textile (et aussi par goût du détournement!), Eh! Ma Culotte pratique le « upcycling » c’est à dire la valorisation de produits ou de matériaux jetés. Du recyclage par le haut, quoi!

Je travaille tout particulièrement avec :

Trimaran, la recyclerie associative des Ollières sur Eyrieux qui me met gentiment de côté les T-shirt et dentelles;

Et Colegram, une association qui récolte les surplus des entreprises autour de Bourgoin-Jallieu et les vend à des fins de loisirs créatifs;

Mon entourage : amis familles et collègues couturières me donnent régulièrement des chutes ou des habits;

Toute recyclerie ou mathériauthèque: je chine dès que j’en ai l’occasion!

La production de coton est l’une des cultures les plus polluantes et les plus consommatrices en eau. Pour couronner le tout, les procédés de teinture sont également polluants. Pour plus de respect de l’environnement, des travailleurs de la filière textile, et de nos petites fesses, les jersey neufs que j’achète sont certifiés GOTS.

Ce label ne certifie pas seulement une agriculture biologique pour le coton mais concerne aussi la chaîne de transformation en imposant des normes environnementales et sociales.

La plupart de mes tissus viennent de chez Lillestoff, une entreprise allemande qui a également certifié GOTS son étape d’impression (et qui accessoirement propose des imprimés aux couleurs vives assez durs à trouver ailleurs!)

Amélioration continue:  je cherche actuellement à me fournir en élastiques fabriqués en France, idéalement en Rhône Alpes. Je vous tiendrai au courant!